Catégories
musique francophone

Teresa Stratas

«Je ne t’aime pas».

Auteur: Maurice Magre; compositeur: Kurt Weill. Ici interprétée par Terasa Stratas, née Anastasia Stratakis, artiste canadienne.

«Au cours des répétitions de Mahagonny, en 1979, Stratas fait la connaissance de Lotte Lenya, veuve du compositeur Kurt Weill et créatrice du rôle de Jenny. Lenya donne à Stratas des partitions d’œuvres inédites de Weill, dont certaines sont plus tard enregistrées par Stratas sur deux de ses disques, The Unknown Kurt Weill et Stratas Sings Weill. Par la suite, elle chante sur l’enregistrement September Songs : The Music of Kurt Weill (Sony Classical 1997) et participe au documentaire du même nom coproduit par la SRC (dirigé par Larry Weinstein), qui remporte un International Emmy, en 1996, et un prix Gémeaux, en 1997.» www.thecanadianencyclopedia.com

Ici les paroles de la chanson. Là, la mélodie! Kurt Weill? La Fondation Kurt Weill est très conservatrice, obligeant les nouvelles productions théâtrales à respecte, sinon imiter les scénographies originales… Heureusement qu’elle n’a pas juridiction dans tous les pays!

teresa stratas

Critiques mitigées du disque The Unknown Kurt Weill (1981) sur amazon. Commentaires d’un fan de Teresa Stratas.

 

Catégories
musique acadienne

The Raftsmen – P’tits oiseaux (choucoune)

La chanson «P’tits oiseaux» ou «Yellow Bird» proviendrait / s’inspirerait du patrimoine littéraire haïtien, d’un poème nommé «Choucoune» d’Oswald Durand écrit en 1883.

Vous trouverez à cette adresse le mémoire en pdf Émergence de la poétique créole en Haïti, présenté par Rodney Saint-Éloi (Université Laval) qui fait un survol historique de la poésie haïtienne.

Vous trouverez sur le blogue Volcreole.com les paroles d’une des versions de «Choucoune» (voir l’entrée de Eve’s Butterfly).

Écoutez «P’tits oiseaux» interprété par les Raftsmen.

Désolé, rien trouvé à propos de cette version! Le groupe viendrait de Montréal. Je l’ai numérisé à partir d’un 45 tours acheté je ne me souviens où! Il date des années 50. Étiquette RCA.

Catégories
musique francophone

Lucille Starr

La chanson «Quand le soleil dit bonjour aux montagnes» me suit depuis quelques décennies. Je pourrais même dire que j’ai grandi avec elle, comme nombre franco-canadiens et franco-américains. Ce qui veut dire qu’aux fêtes familiales et aux spectacles dans le comté de Kent (au Nouveau-Brunswick) j’entendais souvent cette chanson. J’oserais même dire qu’elle a été jouée un peu trop souvent, notamment par les Bunkhouse Boys de Moncton…

Originaire de St-Boniface au Manitoba, Lucille Marie Raymonde Savoie (alias Lucille Starr) mène une carrière en chanson depuis les années 50. Elle a enregistré le disque comportant «Quand le soleil» en Californie avec le groupe de Herb Alpert, le Tijuana Brass. En 1964, le 45 tours a vendu plus d’un million de copies, ce qui était une première à l’époque pour un artiste canadien et le premier hit pour A&M Records.

NCI FM propose une biographie assez complète et une entrevue avec madame Starr (en mp3). Le Canadian Encyclopedia donne quelques renseignements bio- et discographiques. Sur Wikipédia, on trouve une courte bio en anglais. Voici les paroles de la chanson «Quand le soleil dit bonjour aux montagnes».

Le disque comportant «The French Song», je l’ai déniché à Renaissance Friperie je crois la même journée que l’album Lache pas la patate de Jimmy C. Newman. Une bonne journée!

starr-1195597287.jpeg