les riches et les pauvres au Canada . 1

voici quelques extraits d’un article de Chantal Roussel tiré du journal L’Étoile publié le 3 décembre dernier. quelques données intéressantes sur la visée des gouvernements canadien et néo-brunswickois.

Seulement quelques semaines après que le gouvernement Graham a rendu public son plan de réduction de la pauvreté, un organisme communautaire de Saint-Jean publie un rapport qui indique que l’écart entre les riches et les pauvres continue d’augmenter au Nouveau-Brunswick.

Selon l’auteur de l’étude, Randall Hatfield, les gouvernements sont en partie responsables du problème. «Premièrement, le Nouveau-Brunswick est une des provinces où le salaire minimum est le plus bas au pays. La deuxième chose, c’est que nous avons un système de taxation qui favorise les gens qui gagnent plus d’argent.»

C’est un avis que partage le professeur d’histoire à l’Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador, Robert Sweeny. Selon lui, les mesures fiscales adoptées par le gouvernement fédéral depuis les 15 dernières années n’ont fait qu’accroître les inégalités salariales au pays. «Ils ont annoncé des réductions d’impôt de 20 milliards $. De ce montant, un tiers des réductions va à 75 % de la population qui gagne moins de 40 000$ par année

Published