Catégories
musique acadienne musique francophone

CANO (1975-1985)

quand j’habitais sur la rue Railway à Moncton, mon voisin d’en haut et moi partagions un amour pour la poésie, la culture acadienne, mais surtout pour la musique. deux mélomanes dans la cabane? heureusement que les maisons voisines n’étaient pas collées sur la nôtre.

un jour, Marc m’a fait écouter le disque Tous dans l’même bateau du groupe CANO. «le 1755 de l’Ontario.» j’avais surtout accroché sur Viens nous voir. Dimanche après-midi a fini par me rattraper, surtout qu’elle était souvent chantée en fin de soirée à La Nouvelle Scène à Ottawa, après les représentations théâtrales.

la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario a produit un groupe de musique, une galerie paralèlle, une compagnie de théâtre. les années 70 et 80 à Sudbury ont semblé bien productives. André Paiement, Patrice Desbiens, Robert Dickson, Robert Paquette, Brigitte Haentjens, Jean-Marc Dalpé.

CANO dans l’Encyclopédie canadienne Historia.

ProgQuébec avec une biographie substantielle sur le groupe.

Cano, notes sur une expérience collective, un film de l’ONF.

«La Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario», dans l’Express de Toronto.

Voici quelques articles sur André Paiement, membre de CANO:

Ressources franco-ontariennes et Franco-identitaire.
Vous pouvez commander en ligne l’album Cano – Les meilleurs succès.

cano.jpg

écoutons «Dimanche après-midi»…

[audio:http://www.sulago.ca/wp-content/images/2007/09/Dimanche-après-midi.mp3|titles=Dimanche après-midi]
Catégories
musique francophone

Persée Poliss

À la station CKUM (Moncton), j’ai un jour trouvé le disque compact Arret’ la guer’ de Persée Poliss. Je ne sais pas comment ce disque s’est retrouvé là: Persée Poliss est originaire de la Réunion. De plus, ce que j’ai découvert plus tard, il n’est pas distribué au Canada. Après des années de recherche, je l’ai finalement trouvé via internet.

C’est une chanson qui a été ma porte d’entrée à l’album. Faux train. Un doux reggae chanté par Jessica Persée, fille de Patrick Persée, parolier et compositeur du groupe. J’ai été également charmé par le créole chanté sur le disque. Par les rythmes, les paroles, l’atmosphère générale de l’album.

J’ai trouvé ces quelques commentaires biographiques sur internet:

«Avec cet album, Patrick Persée, chanteur populaire réunionnais au charisme débordant signe ici son septieme album solo …

Quinze années de création qui l’ont amené à résider en France pour y concocter un disque mur, aux paroles tantot sensibles tantot revendicatives, soutenues par une musique ou Patrick s’affirme comme l’un des artistes réunionnais les plus progressistes .

Depuis son premier opus en 1991, « Ti Galet » qui est sorti en K7 en 1991, puis réédité en CD en 2002, cet auteur-compositeur interprete autodidacte n’a cessé de mélanger les rythmes et mélodies traditionnelles de son pays (le Maloya et le Séga) aux musiques du monde entier, jonglant habilement au gré de ses productions avec le Rock ou le reggae…»
http://www.myspace.com/patrickpersee

«JESSICA PERSEE, est la seule présence féminine sur la compilation «ROOT’S L’ATTITUDE». Fille de PATRICK PERSEE, rasta de la Réunion.

Originaire de Piton St Leu, village perché sur la montagne, son père, PATRICK PERSEE sort son premier album, « TI GALET » en 1992, suivi de « ARRET LA GUER » en 1993 avec son groupe PERSEE POLISS. En 1994 sort « YING YANG », et en 1997, PATRICK compose pour sa fille JESSICA l’album « DI PA PAPA » Une voix claire et limpide sur des textes d’une rare qualité, soutenue par une production en béton (KOOL KREOL), force le respect et le public ne s’y trompe pas. JESSICA, alors âgée de 13 ans fera l’unanimité, l’album est un succès immédiat.

PATRICK PERSEE, compositeur hors paire continu sa route pour flirter avec la world music et le RAP de la banlieue parisienne.»
http://www.numbawani.com/persee.htm

Pôle régional des musiques actuelles de la réunion

persée poliss

Écoutez Zinzin et Faux train de Persée Poliss.