Catégories
musique francophone

Fric

Début des années 1980. Montréal. Scène musicale vibrante. Électro-pop.

Début des années 2000. Montréal. Scène musicale vibrante. Électro-punk. Le temps passe, les différences semblent minimes.

À la Renaissance friperie, j’ai trouvé ce disque 12″ de 1981. Fric, c’est le groupe. Aucune idée c’est quoi ou c’est qui. Erreur érotique, le titre de la chanson. Je l’ai acheté parce que j’étais sûr que ce ne serait pas du disco. 1981, on tombe dans une autre époque, bien qu’il y ait parfois des relents de l’ancienne époque lors de ces périodes charnières… Yé de l’électro!

Sur le web, je n’ai rien trouvé à propos du duo Fric qui était composé de C. Landry et N. Delcour. Ce serait leur seule parution?

[youtube=http://hk.youtube.com/watch?v=WdQe6rUqnUw]

Vous trouverez ici d’autres vidéos présentées à l’émission Musi-Vidéo, supposée émission culte de l’électro québécoise des années début 80.

fric

écoutez Fric interpréter Erreur érotique!

Catégories
musique francophone

Beauregard Violetti et Ste-Claire

En plein orgasme. C’est le titre subtile du premier disque de Beauregard Violetti & Ste-Claire sur Colombia Records. Trio québécois qui a produit deux disques dans le mitant des années 1970. Quelques morceaux très écoutables encore aujourd’hui(!): ce n’est pas peu dire pour plein de disques de cette époque.

«Groupe formé de Pierre Beauregard, Denis Violletti et Adrienne Ste-Claire. Sur le premier album (1975), ils se donnent un air androgyne, semblant suivre les traces d’un certain David Bowie. Je dois dire que j’ai toujours trouvé (et je trouve encore) que la pochette de cet album est l’une des plus belles produites au Québec. […]

«Sur le deuxième (1977), le look est plus glamour, plus disco représentant bien cette époque. Des chansons qui sont peut-être un peu trop sulfureuses, mais bien appuyées sur une musique progressive, donnant un ensemble qui, ma foi, se laisse bien écouter.

«Parmi les meilleures chansons, il y a « Frénésie », « Miss America », « Marie-Hélène » et « Alice au pays des délices ». J’aime bien la voix rauque d’Estelle Ste-Croix (V.E.B.B) comme choriste sur certaines chansons.

«Les albums sont des productions de Louis Parizeau (ex-Sinners), et je note la présence de Denis Lepage (Le Pouls, Lime), Richard Tate, Serge Locat, Walter Rossi, Daniel Valois et Alain Jodoin (Valois-Jodoin) au niveau des musiques (compositions et arrangements).» J’ai trouvé ça ici: http://www.quebecpop.com sous la lettre B.

Un disque que j’ai découvert à Renaissance Friperie. Je l’ai probablement acheté pour la pochette!!! J’suis resté ébahi en tombant sur Ce soir (je sens que tout peut m’arriver). Un vendeur sur ebay considère cette chanson du deep funk! Stratégie de marketing…

en plein orgasme

Beauregard Violetti & Ste-Claire Ce soir (je sens que tout peut m’arriver)

Catégories
musique acadienne

Bobby Hachey (1932-2006)

Bobby Hachey et ses six bons J’ai trouvé ce disque à la Renaissance friperie à Montréal, coin Castelnau et Saint-Laurent. Il y aurait eu une époque d’or à Renaissance, quand tous les jours arrivaient des boîtes et des boîtes de disques. Ces beaux jours sont du passé, et les nouveautés rentrent au compte-goutte. On appelle «crate-digging» cette activité de visiter régulièrement les marchés aux puces, les bazars et les friperies à la recherche de disques. Pendant nombre d’années cette activité je la pratiquais plusieurs fois par semaine.

Bobby Hachey et ses six bons… Quand j’ai trouvé ce disque, j’écoutais un peu de Marcel Martel et Willie Lamothe. Bobby Hachey et ses six bons… Quelle surprise d’entendre un disque instrumental! Country, rock, boogie. Instrumentation solide.

Bobby Hachey est né à Atholville dans le nord du Nouveau-Brunswick et est décédé à Montréal, une île du Québec. Wikipédia en dit ceci. Québec info musique ajoute à propos de l’album comportant Hachisch boogie:  «L’album instrumental « Bobby Hachey et ses Six Bons« , sur lequel on retrouve notamment le surprenant « Hachisch Boogie », « Down Yonder » et « La polka du Ranch », connaît un succès sans précédent.»

«En cette année 1975, l’événement marquant dans la carrière des deux compères (NDLE: Willie Lamothe et Bobby Hachey) est leur tournée en Louisiane, à l’invitation du ministère des Affaires culturelles du Québec et du CODOFIL (Council for the Development of French Louisiana). Pour l’occasion, la délégation culturelle du Québec est constituée de Willie et ses musiciens ainsi que du duo Jerry et Jo’Anne. Le point culminant de la tournée attire plus de 10 000 personnes au Blackham Coliseum, à Lafayette.»

Écoutez Hachisch Boogie de Bobby Hachey!