Catégories
musique acadienne

Angèle Arsenault

angèle arsenault

J’ai l’impression d’avoir toujours connu les chansons d’Angèle Arsenault. C’est fort probablement vrai: j’ai grandi avec l’album Libre d’Angèle. J’ai d’ailleurs une photo de mon frère endormi sur la pochette de ce disque. Un album familial?

C’est un album qui s’est très bien vendu au Canada en 1977 et 1978. Prix ADISQ: le trophée Félix du microsillon le plus vendu (300 000 exemplaires). Angèle m’a même confié qu’elle avait vendu davantage d’albums que les Bee Gees cette année-là…

J’ai vu Angèle Arsenault en spectacle au Mont Carmel à l’Île-du-Prince-Édouard en 1980 ou 1981. Wild! J’ai souvenir qu’elle sautait sur son piano à la Jerry Lee Lewis et qu’elle avait une buz cut. Fascinant pour un ptit jeune!

Une biographie sur Canadian Encyclopedia. Elle serait aujourd’hui domiciliée à Summerside à l’Île-du-Prince-Édouard.

J’ai aussi trouvé ce site Internet dédié à la chanteuse acadienne. D’ailleurs, ce site mentionne les deux albums que prépare Angèle Arsenault.

«Le dimanche, 12 août 2007, Angèle Arsenault a donné un formidable concert sur la prestigieuse scène principale du Centre des Arts de la Confédération, à Charlottetown, IPE. La sal

le pouvant accueillir 1200 personnes, il y avait de l’ambiance dans l’air! Les spectateurs ont eu la chance d’entendre les nouvelles compositions d’Angèle, en anglais et en français. Livrant fièrement et avec conviction un message d’unité, de compassion et d’amour, Angèle a ravi et charmé tous les spectateurs, qui attendent avec impatience la sortie des deux albums que prépare Angèle ces jours-ci. Selon plusieurs spectateurs, des chansons humanitaires telles que: We are One, Citizen of the World, Parenté planétaire et plusieurs autres sont appelées à devenir des grands classiques de la chanson canadienne.»

Écoutez «La vie va faire une femme de toi» chantée par Angèle Arsenault, tel que trouvé sur l’album Y’a une étoile pour vous (1979).

Catégories
musique francophone

Beauregard Violetti et Ste-Claire

En plein orgasme. C’est le titre subtile du premier disque de Beauregard Violetti & Ste-Claire sur Colombia Records. Trio québécois qui a produit deux disques dans le mitant des années 1970. Quelques morceaux très écoutables encore aujourd’hui(!): ce n’est pas peu dire pour plein de disques de cette époque.

«Groupe formé de Pierre Beauregard, Denis Violletti et Adrienne Ste-Claire. Sur le premier album (1975), ils se donnent un air androgyne, semblant suivre les traces d’un certain David Bowie. Je dois dire que j’ai toujours trouvé (et je trouve encore) que la pochette de cet album est l’une des plus belles produites au Québec. […]

«Sur le deuxième (1977), le look est plus glamour, plus disco représentant bien cette époque. Des chansons qui sont peut-être un peu trop sulfureuses, mais bien appuyées sur une musique progressive, donnant un ensemble qui, ma foi, se laisse bien écouter.

«Parmi les meilleures chansons, il y a « Frénésie », « Miss America », « Marie-Hélène » et « Alice au pays des délices ». J’aime bien la voix rauque d’Estelle Ste-Croix (V.E.B.B) comme choriste sur certaines chansons.

«Les albums sont des productions de Louis Parizeau (ex-Sinners), et je note la présence de Denis Lepage (Le Pouls, Lime), Richard Tate, Serge Locat, Walter Rossi, Daniel Valois et Alain Jodoin (Valois-Jodoin) au niveau des musiques (compositions et arrangements).» J’ai trouvé ça ici: http://www.quebecpop.com sous la lettre B.

Un disque que j’ai découvert à Renaissance Friperie. Je l’ai probablement acheté pour la pochette!!! J’suis resté ébahi en tombant sur Ce soir (je sens que tout peut m’arriver). Un vendeur sur ebay considère cette chanson du deep funk! Stratégie de marketing…

en plein orgasme

Beauregard Violetti & Ste-Claire Ce soir (je sens que tout peut m’arriver)

Catégories
musique acadienne

Bobby Hachey (1932-2006)

Bobby Hachey et ses six bons J’ai trouvé ce disque à la Renaissance friperie à Montréal, coin Castelnau et Saint-Laurent. Il y aurait eu une époque d’or à Renaissance, quand tous les jours arrivaient des boîtes et des boîtes de disques. Ces beaux jours sont du passé, et les nouveautés rentrent au compte-goutte. On appelle «crate-digging» cette activité de visiter régulièrement les marchés aux puces, les bazars et les friperies à la recherche de disques. Pendant nombre d’années cette activité je la pratiquais plusieurs fois par semaine.

Bobby Hachey et ses six bons… Quand j’ai trouvé ce disque, j’écoutais un peu de Marcel Martel et Willie Lamothe. Bobby Hachey et ses six bons… Quelle surprise d’entendre un disque instrumental! Country, rock, boogie. Instrumentation solide.

Bobby Hachey est né à Atholville dans le nord du Nouveau-Brunswick et est décédé à Montréal, une île du Québec. Wikipédia en dit ceci. Québec info musique ajoute à propos de l’album comportant Hachisch boogie:  «L’album instrumental « Bobby Hachey et ses Six Bons« , sur lequel on retrouve notamment le surprenant « Hachisch Boogie », « Down Yonder » et « La polka du Ranch », connaît un succès sans précédent.»

«En cette année 1975, l’événement marquant dans la carrière des deux compères (NDLE: Willie Lamothe et Bobby Hachey) est leur tournée en Louisiane, à l’invitation du ministère des Affaires culturelles du Québec et du CODOFIL (Council for the Development of French Louisiana). Pour l’occasion, la délégation culturelle du Québec est constituée de Willie et ses musiciens ainsi que du duo Jerry et Jo’Anne. Le point culminant de la tournée attire plus de 10 000 personnes au Blackham Coliseum, à Lafayette.»

Écoutez Hachisch Boogie de Bobby Hachey!