Catégories
musique acadienne

Clifton Chenier (1925-1987)

Ma tante Anne-Marie a ramené à mon père un cadeau de son voyage en Louisiane. C’était il y a presque 20 ans. Elle était allée avec on mari pour des vacances. Une occasion pour visiter les cousins cadjins. J’y suis allé à mon tour en 1992. J’y ai rencontré de la famille éloignée, j’ai entendu des accents familliers, et bien sûr j’ai été submergé par la musique. À cette époque, des liens se forgeaient entre l’Acadie du nord et celle du sud. C’était à la veille du premier Congrès mondial acadien qui se déroulerait en 1994 dans la région du sud-est du Nouveau-Brunswick.

Ma tante Anne-Marie avait ramené à mon père une cassette compilation de musique cadjienne et zydeco: Louisiana Cajun Classics. Beausoleil, Zachary Richard, les frères Balfa, etc. Une cassette que j’ai beaucoup écoutée, et que j’écoute toujours. J’ai le privilège d’avoir un magnétophone au bureau!

De cette cassette, j’ai tiré une chanson de Clifton Chenier pour ce blog. Durant mon adolescence, j’avais été tellement impressionné par sa chanson sur la cassette, que j’ai recherché d’autres cassettes de la même époque. J’ai réussi à dénicher un live à Montreux (2xLP) enregistré en 1977. Trashy!

Wikipépia: «Il apprend très jeune à jouer de l’accordéon grâce à son père Joseph Chenier. Il commence à jouer dans les bals du samedi soir avec son frère Cleveland Chenier à la washboard (littéralement « planche à laver », instrument de musique appelé « frottoir » en Louisiane).

En 1945 il quitte la ferme familiale pour aller travailler dans les champs de canne à sucre. Il part ensuite vers Lake Charles rejoindre son frère Cleveland. Il y rencontre d’autres musiciens de zydeco et affine son style.

Sa carrière professionnelle commence en 1954, quand il signe avec Elko Record et enregistre Cliston’s blues (sous le nom de Cliston Chanier) qui fit un succès local. Il continue avec Ay-téte-fee (Hé, petite fille, l’orthographe du titre cajun a connu beaucoup de variantes !) qui le fit connaître plus largement.

Il fait de nombreuses tournées avec les Zydeco Ramblers et signe avec Chess Records en 1956. Le label Chess ne fait pas trop de publicité à ses disques. Il le quitte en 1958 et s’installe à Houston.

Il signe enfin chez Arhoolie Records en 1964 qui élargit son audience au public blanc. L’Europe l’accueille en 1969 à l’American Folk Blues Festival.

En 1973 il signe la musique du film d’Alain Corneau France société anonyme. En 1979 on lui diagnostique un diabète grave et on doit l’amputer d’un pied.

Sa carrière est couronnée par un Grammy Award dans les années 1980.

Il meurt en 1987 d’une maladie des reins.»

Une longue carière et d’immenses retombées sur la musique. Voici un tribute à l’œuvre de monsieur Chenier. Ici, on peut écouter des extraits de l’album Zydeco sont pas salé de 1964.

Clifton Chenier

Le roi de l’accordéon nous livre Les zaricos sont pas salés (1964)!

Catégories
musique francophone

Les Georges Léningrad

J’ai vu Les Georges Léningrad lors d’un spectacle au Cabaret juste pourire à Montréal. Ils faisaient la première partie de Stéréo Total. Il y a de cela, deux, peut-être trois ans. Impressionante machine! J’ai été impressionné par l’ambiance, le son, le côté visuel développé. J’avais la tendre impression de voir un groupe métal fondu au soleil. Dansant!

Ce vidéoclip de la chanson Ennio Morricone vous donnera le goût d’acheter leur disque Sangue Poro (un beau jaune crémeux le 33 tours!)

Wikipédia dit ceci d’eux: «Les Georges Leningrad est un groupe de musique rock «pétrochimique» mythique de la scène « indie » québécoise et en particulier montréalaise. Il se composait à l’origine de quatre membres jusqu’au départ de la bassiste Toundra LaLouve. Les membres restants sont Poney P (voix+claviers), Mingo (claviers+guitare) et Bobo Boutin (batterie+claviers).

En mars 2007, un des membres est porté disparu ce qui produira la dissolution du groupe. Depuis Poney P à obtenu une position d’alto au « Philadelphia Phillarmonic orchestra » (PPOM). Mingo l’indien compose et enseigne la musique contemporaine à l’institut DAFG d’Istambul. Bobo Boutin continue à suivre Mr. Gilles Robert dans de nombreuses conférences mondiale. Le 26 juin 2007, le groupe donne son dernier concert.»

Le Wikipédia anglo est plus optimiste sur leur avenir: «After announcing in early 2007 on their MySpace page that they had broken up, Les Georges Leningrad now say that they may play more shows sometime in the future.»

Leur site officiel www.lesgeorgesleningrad.org

les georges léningrad

Écoutez Les Georges Léningrad et le magnifique Mange avec tes doigts!

Catégories
musique francophone

Persée Poliss

À la station CKUM (Moncton), j’ai un jour trouvé le disque compact Arret’ la guer’ de Persée Poliss. Je ne sais pas comment ce disque s’est retrouvé là: Persée Poliss est originaire de la Réunion. De plus, ce que j’ai découvert plus tard, il n’est pas distribué au Canada. Après des années de recherche, je l’ai finalement trouvé via internet.

C’est une chanson qui a été ma porte d’entrée à l’album. Faux train. Un doux reggae chanté par Jessica Persée, fille de Patrick Persée, parolier et compositeur du groupe. J’ai été également charmé par le créole chanté sur le disque. Par les rythmes, les paroles, l’atmosphère générale de l’album.

J’ai trouvé ces quelques commentaires biographiques sur internet:

«Avec cet album, Patrick Persée, chanteur populaire réunionnais au charisme débordant signe ici son septieme album solo …

Quinze années de création qui l’ont amené à résider en France pour y concocter un disque mur, aux paroles tantot sensibles tantot revendicatives, soutenues par une musique ou Patrick s’affirme comme l’un des artistes réunionnais les plus progressistes .

Depuis son premier opus en 1991, « Ti Galet » qui est sorti en K7 en 1991, puis réédité en CD en 2002, cet auteur-compositeur interprete autodidacte n’a cessé de mélanger les rythmes et mélodies traditionnelles de son pays (le Maloya et le Séga) aux musiques du monde entier, jonglant habilement au gré de ses productions avec le Rock ou le reggae…»
http://www.myspace.com/patrickpersee

«JESSICA PERSEE, est la seule présence féminine sur la compilation «ROOT’S L’ATTITUDE». Fille de PATRICK PERSEE, rasta de la Réunion.

Originaire de Piton St Leu, village perché sur la montagne, son père, PATRICK PERSEE sort son premier album, « TI GALET » en 1992, suivi de « ARRET LA GUER » en 1993 avec son groupe PERSEE POLISS. En 1994 sort « YING YANG », et en 1997, PATRICK compose pour sa fille JESSICA l’album « DI PA PAPA » Une voix claire et limpide sur des textes d’une rare qualité, soutenue par une production en béton (KOOL KREOL), force le respect et le public ne s’y trompe pas. JESSICA, alors âgée de 13 ans fera l’unanimité, l’album est un succès immédiat.

PATRICK PERSEE, compositeur hors paire continu sa route pour flirter avec la world music et le RAP de la banlieue parisienne.»
http://www.numbawani.com/persee.htm

Pôle régional des musiques actuelles de la réunion

persée poliss

Écoutez Zinzin et Faux train de Persée Poliss.