Harper prépare les élections

Un festival de la coupe à Ottawa

Guillaume Bourgault-Côté
Le Devoir Édition du jeudi 14 août 2008

[…]

«Avec PromArt (4,7 millions) et Routes commerciales (neuf millions) disparaissent donc le Programme national de formation dans le secteur du film et de la vidéo, le Fonds canadien du film et de la vidéo indépendants (1,5 million), le Trust pour la préservation de l’audiovisuel (300 000 $) et celui pour la préservation de la musique.

«À ces annulations confirmées, il faudra vraisemblablement ajouter le Fonds des réseaux de recherche sur les nouveaux médias, le Programme national des écoles de formation (2,5 millions) et l’Observatoire culturel canadien.»

Les prochains seront qui: les exploitants pétroliers? les scientifiques? les pauvres? Haprer veut-il tuer l’économie canadienne? prépare-t-il la récession qui monte du sud états-unien?

parking pour condos

une nouvelle technique de stationnement apparaît à Montréal. des panneaux no parking sont ramassés et placés dans la rue devant des condominiums. ils paraissent officiels. mais ne le sont pas vraiment…

plusieurs fois devient coutume.

Les Conservateurs coupent. encore

Sus aux «radicaux» et aux «marginaux»
Hélène Buzzetti
Édition du samedi 09 et du dimanche 10 août 2008

Le gouvernement Harper abolit un programme qui permettait aux artistes et intellectuels d’ici de se produire à l’étranger

Ottawa — Après ses velléités de censure à l’écran, le gouvernement conservateur s’attire une fois de plus les foudres de la communauté artistique. Ottawa abolit cette fois un programme de 4,7 millions de dollars qui permettait aux artistes et intellectuels d’ici de se produire à l’étranger. La raison: l’équipe de Stephen Harper n’aime pas que des figures «radicales» ou «marginales» se fassent ambassadeurs culturels du pays sur le globe.

[…]

[lisez la suite de cet article dans Le Devoir]